La réalité virtuelle, s’est installée à l’espace NEXT au niveau -1 du palais des festivals du 8 au 13 mai 2018. Depuis 2014, la VR s’impose au marché du film et prend de plus en plus de place, l’année dernière un film était présenté en Compétition Officielle. Cette année, l’espace consacré à vu l’arrivée de 150 courts et moyens métrages. Priscila Guedes, directrice de la photographie dans le cinéma traditionnel, a présenté deux films en réalité virtuelle à l’espace NEXT.

La réalité virtuelle (ou VR pour Virtual Reality) est une technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un univers virtuel généré par un ordinateur, une console, un smartphone et dans lequel l’utilisateur en question peut évoluer et interagir avec les éléments qui composent cet univers.

Priscila Guedes a réalisé deux films en réalité virtuelle grâce à des caméras 360°. Quand elle présente les caméras, on dirait deux Gopro revisités. Pourtant, c’est le nouvel outil qui pourrait révolutionner le cinéma, fini les lunettes 3D, on portera des casques VR. Le spectateur sera totalement immergé dans le film et deviendra acteur, il aura la sensation d’être présent dans le film.

Plus d’explication en image :

D’une idée, une collaboration franco-brésilienne est née.

Marlène Haberard, journaliste française installée au Brésil, se tourne vers le cinéma en proposant une revisite du film. Elle embarque Priscila qui est brésilienne, mais qui a vécu en France, dans cette nouvelle aventure. Eurydice est un hommage au film qui a reçu la palme d’or 60 ans auparavant. Orfeu Negro de Marcel Camus sortait en 1959, une histoire d’amour à la veille du festival de Rio.

 

Priscila a déjà d’autres projets en tête pour le futur :  2 séries en réalité augmentée, le sujet sera les entités amazoniennes.

 

Sacha Sacenda

Catégories : TV - Reportage