Absences, selfies, polémiques… L’édition 2018 du festival de Cannes se déroule dans un contexte bien particulier.

L’égalité hommes-femmes au cœur de la 71ème édition

Les remous des révélations de l’automne dernier concernant les abus d’un magnat d’Hollywood se font encore ressentir. Le tout puissant qui se croyait tout permis, Harvey Weinstein, aimait se trémousser dans les soirées cannoises.

L’actrice française Léa Seydoux, l’une de ses accusatrices, sera au sein même du jury cannois, majoritairement féminin. Un jury présidé par l’actrice australienne Cate Blanchett, engagée dans le combat contre le harcèlement sexuel dans le cinéma avec sa fondation Time’s Up.

Kristen Stewart, Ava Duvernay, Cate Blanchett, présidente du jury, Léa Seydoux, Khadja Nin lors du photocall du jury du 71ème Festival International du Film de Cannes, le 8 mai 2018. © Borde/Jacovides/Moreau / Bestimage

En 71 ans d’existence, une seule femme a remporté la palme d’or, Jane Campion, pour son film « La Leçon de piano » c’était le siècle dernier (1993).

Encore cette année, seulement trois femmes sont en lice pour décrocher le graal sur 21 films sélectionnés. Alice Rohrwacher présentera Heureux comme Lazzaro, Eva Husson Les Filles du soleil et Nadine Labaki Capharnaüm.

Un festival anti-selfie !

C’est une mode qui a pris beaucoup trop d’ampleur selon la direction du festival de Cannes qui a simplement décidé d’interdire les selfies sur les marches. Des affiches sont placardées prévenant les spectateurs mais aussi les stars. Et si vous tentez tout de même de craquer, la brigade anti-selfie, des agents de sécurité en smoking vous rappelleront très vite à l’ordre.

« Si quelqu’un fait un selfie sur le tapis rouge à Cannes, il ne rentrera pas dans la salle »

Les propos de Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, au micro d’Europe 1, le 4 avril dernier avaient déjà annoncé la couleur.

De grands absents sur le tapis rouge

Jacques Audiard, Xavier Dolan, Alfonso Cuarón où Terrence Malick, ces grands noms du cinéma ont un point commun, ils ne monteront pas les célèbres marches lors de cette 71ème édition.

Xavier Dolan ne sera pas présent pour son film « The Death and Life of John F. Donovan ». Le réalisateur québécois préfèrerait préserver son film pour les Oscars ou les Golden Globes.

« C’est un film très cher, produit par les Américains, et encore soumis à des ventes » a dévoilé Thierry Frémaux à propos du film de Jacques Audiard. Ce sont donc des raisons dites « stratégiques » à l’origine de l’absence du réalisateur français.

Arnaud Peytier


2 commentaires

Hillary · mai 11, 2018 à 6:52

Bel article , bien construit , informatif . Les stars sont sous le feu des projecteurs , elles auront des images à foison , elles n ont pas besoin de selfies ….

Hillary · mai 11, 2018 à 6:59

Une palme c est bien mais derrière les strass et les paillettes le cinéma est un business juteux . Les films primés ont ils un succès commercial ? Peut être le sujet d un futur article ….

Les commentaires sont fermés.